TNS : comment améliorer votre retraite ?

Les artisans, les commerçants, les travailles indépendants, les agriculteurs, les professions libérales, les chefs d’entreprise et autres entrepreneurs individuels ont leur régime de retraite de base et complémentaire directement gérés par les caisses complémentaires auxquels ils sont affiliés.
 
Le montant de leur pension de retraite est dérisoire au regard des frais et du niveau de vie actuel. Il est donc nécessaire de mettre en place des solutions pour avoir des revenus complémentaires.

Anticiper votre retraite
D’une manière générale, les TNS dépendent généralement de 3 organismes :

  • la Sécurité sociale des Indépendants (RSI) pour les artisans, les commerçants et des travailleurs indépendants du secteur services et industrie,

  • la Mutualité Sociale Agricole (MSA) pour tous les TNS du secteur agricole,

  • la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse (CIPAV) pour les professions libérales.

Certaines professions dépendent d’organismes spécifiques comme la Caisse d’Allocation Vieillesse des Experts-comptables et des Commissaires aux comptes (CAVEC), la Caisse de Retraite des Notaires (CRN), la Caisse Nationales des Barreaux Français (CNBF) etc.

Les travailleurs non salariés ont plusieurs solutions.

Le contrat Madellin
La loi Madelin permet aux TNS de percevoir un complément de revenu régulier une fois à la retraite et de bénéficier d’avantages fiscaux et. Votre cotisation est restituée sous forme de rente à la cessation de l’activité. Vous pourrez au choix opter pour un contrat Madelin mono-support (capital sécurisé dans un fonds en euros) ou multi-support (possibilité d’arbitrer vers des fonds en unités de compte). Vous pouvez consulter le contrat de retraite Madelin pour comprendre ses fonctionnements, ses avantages, les types de contrat proposés, etc.

Le PERP et les autres placements financiers
Le PERP est intéressant pour les TNS. Le principe est de déduire à hauteur de 10 % de votre bénéfice imposable (de l’année précédente) votre retraite complémentaire. Elle est limitée à huit plafonds annuels de la Sécurité sociale (PASS) et n’engage pas de versements réguliers.
 
Il est également possible pour les TNS d’épargner dans les supports comme le livret A, le livret de développement durable, le PEA… afin d’avoir un capital à disposition une fois en inactivité. Les conditions dépendent toutefois du support choisi.
 
Il y a aussi les placements types épargne salariale tels que l’Intéressement, le PEE et le PERCO, permettant au travailleur non salarié de se constituer une épargne retraite avec des charges fiscales allégées. Il peut être perçu sous forme de capital au départ à la retraite ou de rente pendant la retraite.