Retour au mag' Envoyer à un ami   Imprimer   
   
Pour en savoir plus

0810 810 033

Les conseillers Pavillon Prévoyance sont à votre écoute
du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 9h à 12h

Mutualité

Remboursement des frais d’hospitalisation : comment ça marche ?

En cas d’hospitalisation pour vous ou l’un de vos ayants droit, savez-vous quelles démarches engager pour être bien remboursé ? Entre le remboursement de l’Assurance Maladie et celui de votre mutuelle, quelles différences et quels délais ? Quels établissements privilégier ? Nous vous guidons pour être bien couvert en cas de pépin ou d’intervention planifiée et gérer sereinement le remboursement de vos frais d’hospitalisation.

 

L’hospitalisation, une dépense de santé importante

En France, Sécurité sociale et mutuelles complémentaires placent le remboursement des frais d’hospitalisation au cœur de leurs priorités, pour assurer aux usagers une protection optimale. Une raison simple à cela : ce type de dépense de santé peut représenter une facture très importante !

En effet, entre les frais d’hospitalisation, le ticket modérateur, les suppléments de confort et les éventuels dépassements d’honoraires médicaux, un séjour à l’hôpital coûte cher. Et, dans ce type de situation, l’Assurance Maladie suffit rarement à éviter tout reste-à-charge.

L’adhésion à une couverture complémentaire santé est aujourd’hui indispensable pour vous assurer une protection optimale, lors des soins les plus coûteux. L’hospitalisation fait ainsi du bouquet de garanties les plus courantes au sein des offres de mutuelles.

Les cas d’hospitalisation sont nombreux : pépin de santé ou accident mais aussi interventions médicales planifiées, contrôles réguliers ou traitements de longue durée, grossesse… Et les mutuelles ne manquent pas pour renforcer votre protection face à vos sensibilités les plus prégnantes. Pour les futures mamans par exemple, la mutuelle maternité est une formule de protection complémentaire qui permet de booster la protection de maman et de bébé, en couvrant les différents frais liés à la grossesse.

 

La prise en charge de vos dépenses hospitalières

Pour l’hospitalisation, comme pour vos autres dépenses courantes de santé, deux organismes de prise en charge participent au remboursement de vos frais...
 

  • L’Assurance Maladie (ou toute autre caisse de protection santé obligatoire à laquelle vous êtes rattaché)
    C’est la Sécurité sociale, votre protection obligatoire. Elle couvre les frais d’hospitalisation à hauteur de 80 %. Dans certains cas, sous conditions d’exonération, elle peut aussi prendre en charge 100 % des frais… Toutefois, cette couverture ne comprend ni le forfait hospitalier, ni le ticket modérateur, les frais de confort personnel supplémentaires et les dépassements d’honoraires. La recherche d’une mutuelle santé est donc indispensable !
     
  • La complémentaire santé (mutuelle ou compagnie d’assurances)
    Pour compléter votre remboursement, la mutuelle entre alors en jeu ! Selon votre forfait de protection complémentaire, vous êtes remboursé des 20 % restants, voire plus en fonction des garanties hospitalisation ouvertes lors de votre adhésion. Options de confort, transports hospitaliers, soins, frais de convalescence ou de rééducation : autant de « plus » qui peuvent s’ajouter à votre contrat, pour une protection étendue...

 

Hôpital public ou clinique privée : que choisir ?

Pour être bien remboursé lors d’une hospitalisation, encore faut-il bien choisir l’établissement dans lequel les soins seront réalisés. En effet, le montant de prise en charge de la Sécurité sociale peut varier selon le statut de celui-ci...
 

  • Établissement hospitalier public : le taux de prise en charge de l’Assurance Maladie est maximal. Votre mutuelle complète ce remboursement selon le taux affiché dans votre tableau de garanties. Options et frais annexes peuvent aussi être intégrés à votre protection, selon son étendue.
     
  • Clinique privée conventionnée : comme pour l’établissement public, la prise en charge reste équivalente. Les dépassements d’honoraires médicaux éventuels ne sont par contre pas couverts par l’Assurance Maladie.
     
  • Clinique privée non conventionnée : la totalité des frais d’hospitalisation est à votre charge lors de votre séjour. L’Assurance Maladie peut à posteriori prendre en charge les frais de séjour ainsi que les honoraires médicaux, dans la limite de la base de tarifs officielle. Les dépassements et dépenses annexes ne sont pas couverts, sauf si votre mutuelle vous protège ! Le reste à charge peut donc être très important.

 

Envoyer à un ami