Retour au mag' Envoyer à un ami   Imprimer   
   
Pour en savoir plus

0810 810 033

Les conseillers Pavillon Prévoyance sont à votre écoute
du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 9h à 12h

Mutualité

La couverture complémentaire santé

Le système de protection sociale français se divise en deux typologies d’acteurs. D’un côté, les caisses de Sécurité sociale, qui gèrent la protection obligatoire des citoyens. De l’autre côté, les mutuelles et assurances, qui ont pour rôle de renforcer la protection des adhérents, avec une couverture complémentaire santé facultative et personnalisable. Explications et conseils pour être bien couverts.

 

La protection sociale, toujours au cœur des préoccupations françaises

En France, la prise en charge des frais de santé forme un sujet de préoccupation central ! L’objectif : couvrir équitablement les citoyens face aux petits pépins de santé. Pour cela, notre système de protection sociale se structure en deux typologies : la protection obligatoire et la couverture complémentaire santé

La première correspond à la Sécurité sociale, la protection de base en France, obligatoire pour tous. Celle-ci prend en charge tout ou partie des frais de santé des patients, dans le cas de consultations, hospitalisations, traitements pharmaceutiques ou soins divers...

Pour cela, chaque usager a toujours avec lui sa carte vitale, véritable « passeport santé » qui transmet les informations de soin et de remboursement aux différentes caisses de protection concernées. Car, en fonction de votre situation professionnelle, vous pouvez être affiliés à différents organismes de Sécurité sociale, comme l’Assurance Maladie ou le RSI (Régime Social des Indépendants). La protection sociale obligatoire est donc essentielle, mais elle ne suffit pas toujours à être bien remboursé lors de vos frais courants !

 

Santé, prévoyance et retraite : le point sur la protection complémentaire

Pour renforcer la protection sociale des Français, le système de couverture complémentaire décline de nombreuses offres dédiées à la santé, à la prévoyance ou encore à la retraite. Ces protections complémentaires sont proposées par deux types d’organismes :

  • Les mutuelles, encadrées par le Code de la mutualité, qui défendent un fonctionnement mutualiste et agissent dans un but non lucratif
  • Les compagnies d’assurances, organismes privés, qui dépendent du Code des assurances, et peuvent ainsi rémunérer des actionnaires

L’adhésion à une complémentaire santé, retraite complémentaire ou forfait prévoyance reste à l’initiative de chacun d’entre nous. En effet, la protection complémentaire est optionnelle. Pourtant, dans certaines situations, l’adhésion à une mutuelle peut être rendue obligatoire. Par exemple, lors de votre arrivée dans une nouvelle entreprise qui propose un contrat collectif de complémentaire santé à l’ensemble de ses salariés !

 

Bien choisir sa complémentaire santé

Entre mutuelles et compagnies d’assurance, les forfaits de protection santé varient rarement du tout au tout dans leur contenu, mais leurs tarifs, conditions d’accès et services associés peuvent se révéler très variables !

Avec la mutuelle, vous bénéficiez des services mutualistes mis en place par votre organisme de référence : mutuelle tiers payant, réseau de soins, absence de questionnaire de santé à l’adhésion, rapport qualité-prix au plus juste, etc.

Pour lancer votre recherche mutuelle santé, trois étapes sont incontournables :

1. Analyser vos besoins santé (ex. hospitalisation, optique, dentaire, pharmacie, bien-être…) et lister vos grands impératifs de protection.

2. Comparer les forfaits de protection, en ligne sur Internet ou en vous rendant dans les agences locales.

3. Réaliser une (ou plusieurs) demande(s) de devis pour une estimation précise de votre cotisation.

Envoyer à un ami