Retour au mag' Envoyer à un ami   Imprimer   
   
Santé

La varicelle

La varicelle est une maladie infectieuse qui survient généralement à la fin de l’hiver ou au début du printemps. Elle touche essentiellement les enfants de moins de 9 ans et se caractérise par une éruption cutanée accompagnée de fortes démangeaisons. Elle est guérit en maximum 15 jours, la plupart du temps sans complication. Elle peut laisser des cicatrices sur la peau lorsque les boutons ont été grattés par le malade. Le traitement consiste en des soins locaux antiseptiques et en cas de surinfection des boutons, des antibiotiques sont prescrits.  

La varicelle

Mieux maîtriser la vaccination

La vaccination permet de réduire la fréquence et la gravité de nombreuses maladies infectieuses d'origine bactérienne ou virale. La vaccination constitue pour ces affections le moyen thérapeutique le plus efficace à titre individuel et collectif.

Qu’est-ce que la varicelle ?

Le virus de la varicelle-zona (VZV)  se transmet principalement par voie respiratoire (toux, éternuements), éventuellement par contact direct avec les lésions cutanées du malade. C’est dans les 3 ou 4 jours précédant l’éruption cutanée que la maladie est la plus contagieuse. Elle le reste aussi longtemps qu’apparaissent de nouveaux boutons.

Si l’on ne développe qu’un épisode de varicelle au cours de sa vie, il peut toutefois se réactiver des années plus tard sous la forme d’un zona, notamment chez les personnes âgées ou en cas d’affaiblissement des défenses immunitaires.

Pourquoi est-elle plus grave chez l'adulte ?

Elle représente 5 % des 600 000 cas recensés chaque année, mais 60 % des décès. Elle est plus sévère que chez l'enfant et nécessite au moins 15 jours d'arrêt de travail. Si elle est plus rare chez l’adulte, elle est aussi plus grave : encéphalites et pneumonies.

Chez la femme enceinte, la varicelle peut se révéler redoutable. Contractée au cours du premier trimestre de la grossesse, elle peut provoquer des malformations de l’embryon. Contractée dans le mois qui précède l’accouchement, elle peut être responsable d’une varicelle sévère chez le nouveau-né. Elle peut également entraîner des complications respiratoires graves chez la femme enceinte.

Comment se protéger ?

La prévention repose sur l’évitement des personnes malades tant qu’apparaissent de nouvelles lésions.
Le vaccin contre la varicelle est réservé à des cas précis : les adolescents de 12 à 18 ans qui n’ont jamais contracté la maladie, les femmes en âge de procréer sans antécédent de varicelle, les adultes n’ayant jamais eu la varicelle, dans les 3 jours qui suivent le contact avec une personne présentant l’éruption, toute personne sans antécédent de varicelle, évoluant en contact étroit avec des personnes immunodéprimées, travaillant dans le secteur de la petite enfance ou exerçant une profession de santé.

Envoyer à un ami